skip to content
Expand ALL

Si vous n'avez pas trouvé de réponse dans les FAQ, posez votre question

  • Qu’est-ce que l’Agenda olympique 2020 ?
    • L’Agenda olympique 2020 est la feuille de route stratégique pour l’avenir du Mouvement olympique lancée par le président du CIO, Thomas Bach, après son élection en septembre 2013.

      Après une année de discussions et débats larges, ouverts et transparents, ce sont 40 recommandations qui ont été rendues publiques le 18 novembre 2014.

      Elles ont été examinées et approuvées à l'unanimité par l’ensemble des membres du CIO lors de la 127e Session du CIO les 8 et 9 décembre 2014 à Monaco.

      Les 40 recommandations qui composent l’Agenda olympique 2020 sont issues de milliers de contributions reçues des membres du Mouvement olympique, de la société civile et du public.

      Durant le processus de consultation, il a été reçu plus de 40 000 communications desquelles ont été tirées 1 200 idées concrètes.

      Ces propositions ont ensuite été discutées et peaufinées par la commission exécutive du CIO, la 126e Session du CIO, 14 groupes de travail, les commissions du CIO et deux sommets olympiques pour aboutir à ces 40 recommandations.

      En savoir plus :

      Notez cette réponse :


  • Qu’est-ce que la Nouvelle Norme ?
    • La Nouvelle Norme, ou New Norm en anglais, est un set de 118 réformes qui repensent le mode de livraison des Jeux Olympiques. Le projet, axé sur six recommandations de l'Agenda olympique 2020 en lien avec l'organisation des Jeux, offre aux villes une plus grande flexibilité dans la conception de l'événement olympique afin de répondre aux objectifs de développement à long terme et veille à ce qu'elles bénéficient d'une assistance accrue de la part du CIO et, plus largement, du Mouvement olympique.

      La nouvelle Norme a été approuvée par les membres du CIO lors de la 132e Session qui s’est tenue en février 2018 à PyeongChang.

      Plus de 80 des 118 solutions proposées permettraient de réduire les coûts sans mettre en péril l'expérience olympique. Le projet invite à revoir à la baisse la taille des sites, repenser les options de transport, optimiser l'infrastructure existante et utiliser les aires de compétition pour plusieurs sports à la fois.

      En savoir plus :

      Notez cette réponse :


  • Qui choisit la ville hôte des Jeux Olympiques futurs ?
    • Ce sont les membres du CIO, lorsqu'ils sont réunis en Session, qui choisissent la ville hôte. L'élection de la ville hôte des Jeux Olympiques fait partie des pouvoirs de la Session.

      La ville hôte est élue par la majorité des votants. Chaque membre actif dispose d'une voix. Les membres ressortissants des pays dont les villes sont candidates doivent s'abstenir de voter tant que leur ville est en lice.

      Les membres honoraires, les membres d'honneur ainsi que les membres suspendus n'ont pas le droit de participer au vote. Si la majorité n'est pas acquise lors du premier tour, la ville candidate avec le moins de votes est éliminée et un ou plusieurs tours de scrutin supplémentaires ont lieu jusqu'à l'obtention d'une majorité par une ville.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Quelles sont les étapes et les exigences de la procédure de candidature pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2026 ?
    • La procédure de candidature est composée de deux phases.

      Une nouvelle phase de dialogue d'un an, sans engagement, donnera aux villes et aux CNO intéressés la possibilité d'engager un dialogue avec le CIO afin d'évaluer les avantages et les exigences liés à l'accueil des Jeux Olympiques d'hiver de 2026.  Cette phase aura lieu de septembre 2017 à octobre 2018.

      Une phase de candidature officielle raccourcie, adaptée au contexte de la ville et de la région, permettra d'adresser la meilleure proposition individuelle, avec un accent mis sur la réduction des coûts. Cette phase aura lieu d'octobre 2018 à septembre 2019.

      Les villes candidates sont invitées à soumettre au CIO un dossier de candidature, lequel doit exposer un plan efficace en matière de livraison des Jeux et d'héritage. Les dossiers de candidature comprendront certains éléments contextuels selon la nature du projet de chaque ville afin de refléter le caractère unique de chaque projet.

      Plus d’information

      Notez cette réponse :


  • Quels ont été les résultats aux élections passées des villes hôtes ?
    • Les résultats des dernières élections (depuis 1988) sont disponibles dans le document suivant :

      Notez cette réponse :


  • Quand ont été choisies les villes hôtes des futurs Jeux Olympiques ?
    • Tokyo 2020 : Tokyo (Japon) ville hôte des Jeux de la XXXIIe Olympiade est élue lors de la Session du CIO qui s'est tenue à Buenos Aires le 7 septembre 2013.

      Beijing 2022 : Beijing (Chine) est choisie comme ville hôte des Jeux Olympiques d’hiver 2022 lors de la 128e Session du CIO à Kuala Lumpur le 31 juillet 2015.

      Paris 2024 : Paris (France) est élue ville hôte des Jeux de la XXXIIIe Olympiade lors de la Session du CIO à Lima le 13 septembre 2017.

      Los Angeles 2028 : Los Angeles (États-Unis d’Amérique) est également élue lors de la Session à Lima et devient la ville hôte des Jeux Olympiques d’été de 2028.

      En savoir plus :

      Notez cette réponse :


  • Qui organise les Jeux Olympiques ?
    • C'est au comité d'organisation des Jeux Olympiques (COJO) de la ville hôte que revient l'organisation de ce grand événement.

      Lorsque le Comité International Olympique (CIO) attribue l'organisation des Jeux à une ville, cette ville et le Comité National Olympique (CNO) du pays forment le COJO qui conduira l'organisation des Jeux.

      Dès sa formation sept ans avant la tenue des Jeux, le COJO travaille étroitement avec le CIO.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Qui organise les Jeux Paralympiques ?
    • Les Jeux Paralympiques sont supervisés par le Comité International Paralympique (IPC), l'une des entités reconnues par le Mouvement olympique. Chaque édition des Jeux Paralympiques est sous la responsabilité d’un comité d’organisation.

      Ils ont toujours lieu la même année que les Jeux Olympiques.

      Depuis les Jeux de Séoul en 1988 (été) et ceux d'Albertville en 1992 (hiver), les Jeux Paralympiques sont organisés sur les mêmes sites que ceux des Jeux Olympiques.

      Et depuis les Jeux de Salt Lake City en 2002 (hiver), un seul et même comité d'organisation se charge de mettre en place Jeux Olympiques et Jeux Paralympiques.

      En savoir plus :

      Notez cette réponse :


  • Quel est le rôle du Comité International Olympique (CIO) dans l'organisation des Jeux Olympiques ?
    • Le CIO confie l’honneur et la responsabilité d’accueillir les Jeux à une ville élue lors de la Session du CIO. L'organisation des Jeux repose sur un partenariat entre le CIO et le comité d'organisation des Jeux Olympiques (COJO).

      Les Jeux Olympiques sont la propriété exclusive du CIO, qui est l'autorité suprême pour toute question sur les Jeux. Son rôle est de superviser, soutenir et contrôler l'organisation de l'événement, d'assurer son bon déroulement et de veiller au respect des règles de la Charte olympique.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Comment les Jeux Olympiques sont-ils financés ?
    • Le budget des Jeux Olympiques évolue avec le temps et varie pour chaque édition en fonction du contexte particulier de la ville hôte. Il y a cependant des principes de base du financement des Jeux qui restent les mêmes. Dans les grandes lignes il existe deux budgets distincts :

      Le budget du comité d’organisation des Jeux Olympiques (COJO) 

      Il relève principalement de fonds privés avec une large contribution du CIO qui provient de ses différentes sources de revenus, notamment  le programme des partenaires olympiques (TOP) et la vente des droits de diffusion des Jeux Olympiques.

      Le CIO contribue en grande partie aux financements nécessaires à la tenue des Jeux. Par exemple, il contribuera à hauteur de plus d’un milliard et demi de dollars (USD) pour les Jeux de Rio 2016. Pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2022, il investira 880 millions de dollars (USD) en plus d’autres services fournis. Le CIO offre également la possibilité aux organisateurs des Jeux de commercialiser les droits olympiques sur leur territoire ainsi que de gérer la billetterie de la manifestation. Le programme de parrainage local constitue une autre source de revenus pour les organisateurs locaux.

      Le CIO prend également à sa charge les opérations de diffusion des Jeux via OBS (Olympic Broadcast Services / services de radio-télévision olympique) et prête son assistance au COJO sous différentes formes et notamment à travers ses programmes de transfert de connaissances.

      Les éditions les plus récentes des Jeux Olympiques et des Jeux Olympiques d’hiver ont toutes atteint le seuil de rentabilité, voire réalisé un bénéfice.

      Le budget hors-COJO

      Il est généralement placé sous le contrôle des autorités locales et comprend plusieurs éléments :

      Le budget des dépenses en capital (sites de compétitions et autres sites) : il est directement lié à la construction des sites de compétition et autres sites permanents qui doivent constituer un héritage à long terme. Le financement de tels projets est généralement pris en charge par les autorités publiques et/ou le secteur privé.

      Le budget des opérations : il comprend les services publics nécessaires à la tenue des Jeux (tels que la sécurité, le transport, les services médicaux, douanes et immigration, etc.).

      Par ailleurs, chaque ville/région/pays dispose d’un plan d’investissement à long terme pour l’infrastructure générale qui englobe les investissements d’infrastructure que le pays et la ville hôtes engagent indépendamment des Jeux; il s’agit par exemple des investissements pour l’aménagement des réseaux routier et ferré ou des aéroports. Le mode de financement et l’envergure du plan d’investissement dépendent beaucoup de l’infrastructure déjà existante et de la vision du développement à long terme de la ville et du pays.  



      Notez cette réponse :


  • Quelles mesures sont prises contre le dopage aux Jeux Olympiques ?
    • La lutte contre le dopage est une priorité du CIO. Elle se fait en étroite collaboration avec l'Agence Mondiale Antidopage (AMA), dans le but d'appliquer une politique de "tolérance zéro".

      Depuis 1967, la commission médicale du CIO lutte contre le dopage. Son champ d'action s'est ensuite élargi avec la création de l'AMA en 1999. Cette agence est indépendante et a pour mission de promouvoir et de coordonner, sur le plan international, la lutte contre le dopage sous toutes ses formes.

      A l'occasion des Jeux, le CIO demande au comité d’organisation d’appliquer toutes les méthodes pratiques de collecte des échantillons d’urine et de sang. Elle fixe le nombre de tests à réaliser en collaboration avec les FI concernées, le comité d’organisation des Jeux et le laboratoire accrédité pour les Jeux, qui travaille entièrement sous l’autorité du CIO.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Quel est le rôle du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) ?
    • Le TAS est une institution indépendante au service du sport dans le monde entier. Il s'occupe de trancher tous les litiges juridiques en lien avec le sport.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Quel est le rôle des Fédérations Internationales de sport (FI) ?
  • Qu’est-ce qu’un Comité National Olympique (CNO) ?
    • Des Comités Nationaux Olympiques (CNO) existent dans les différents pays du monde. Ils représentent l’une des trois parties constitutives du Mouvement olympique avec le Comité International Olympique (CIO) et les Fédérations Internationales de sport (FI).

      La mission des CNO est de développer, promouvoir et protéger le Mouvement olympique dans leurs pays respectifs, conformément à la Charte olympique. Il existe 206 CNO à l’heure actuelle.

      En savoir plus:

       

      Notez cette réponse :


  • Qu'est-ce que le Mouvement olympique ?
    • Le Mouvement olympique est formé de trois parties constitutives principales: le Comité International Olympique (CIO), les Fédérations Internationales de sports (FI), et les Comités Nationaux Olympiques (CNO).

      En plus de ces trois parties constitutives, le Mouvement olympique est constitué par l'ensemble des organisations qui reconnaissent l'autorité du CIO: les comités d'organisation des Jeux Olympiques (COJO), les athlètes, les juges et arbitres, les associations et clubs et enfin toutes les organisations et institutions reconnues par le CIO.

      Comme clairement défini dans la Charte olympique, «Le but du Mouvement olympique est de contribuer à la construction d'un monde meilleur et pacifique en éduquant la jeunesse par le biais d'une pratique sportive en accord avec l'Olympisme et ses valeurs.» (Charte olympique, chapitre 1, règle 1.1)

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Qu'est-ce que le Comité International Olympique (CIO) et quelle est sa mission ?
    • Le Comité International Olympique est l'autorité suprême du Mouvement olympique. Sa mission  est de promouvoir l’Olympisme à travers le monde et de diriger le Mouvement olympique.

      C'est le catalyseur de tous les membres de la famille olympique : Comités Nationaux Olympiques, Fédérations Internationales, athlètes, comités d'organisations des Jeux Olympiques, partenaires TOP, diffuseurs et agences des Nations Unies. Le CIO cultive son succès à travers une série de programmes et de projets qui donnent vie aux valeurs olympiques. Son rôle est d’assurer l'organisation régulière des Jeux Olympiques, de soutenir toutes les organisations membres affiliées au Mouvement olympique et d’encourager la promotion des valeurs olympiques.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Comment devenir membre du CIO ?
    • Pour être membre du CIO, il faut avoir été élu par la Session du CIO à la majorité des votes émis. Le CIO recrute et élit ses membres parmi les personnalités qu'il juge qualifiées.

      Parmi ses membres, le CIO compte des athlètes actifs, des anciens athlètes, ainsi que des présidents ou des dirigeants au plus haut niveau des Fédérations Internationales de sports (FI) ou d’organisations internationales reconnues par le CIO.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Qui peut devenir président du CIO ?
  • Comment est élu le président du CIO et quel est son rôle ?
    • Le président du CIO est élu au scrutin secret par les membres du CIO lors de la Session pour un mandat de huit ans renouvelable une seule fois pour quatre ans.

      Le président établit les règlements pour toutes les élections, sauf pour l'élection du président, pour laquelle les règlements sont établis par la commission exécutive du CIO.

      Le président Thomas Bach a été élu le 10 septembre 2013 à la 125e Session du CIO à Buenos Aires.

      Le role du président est de représenter le CIO et de présider toutes ses activités. Il peut agir ou prendre une décision au nom du CIO lorsque les circonstances ne permettent pas à la Session ou à la commission exécutive du CIO de le faire.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Qui sont les présidents du Comité International Olympique depuis 1894 ?
    • Le CIO a connu jusqu’à présent neuf présidents. Dans l’ordre chronologique :

      • Demetrius Vikelas (Grèce), président de 1894 à 1896
      • Pierre de Coubertin (France), président de 1896 à 1925
      • Henri de Baillet-Latour (Belgique), président de 1925 à 1942
      • J. Sigfrid Edström (Suède), président de 1946 à 1952
      • Avery Brundage (Etats-Unis), président de 1952 à 1972
      • Lord Killanin (Irlande), président de 1972 à 1980
      • Juan Antonio Samaranch (Espagne), président de 1980 à 2001
      • Jacques Rogge (Belgique), président de 2001 à 2013
      • Thomas Bach (Germany), président depuis 2013

      Le 9ème président du CIO a été élu lors de la 125ème Session du CIO à Buenos Aires, le 10 septembre 2013.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Qu’est-ce que la commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) ?
    • La commission exécutive est l’organe exécutif du CIO. Elle assume la responsabilité générale de l’administration du CIO et veille au respect de la Charte olympique. La commission exécutive est composée du président du CIO, de quatre vice-présidents et de dix autres membres, tous élus par la Session.

      En savoir plus :

      Notez cette réponse :


  • Qu’est-ce que la Session du Comité International Olympique (CIO) ?
    • La Session est l’assemblée générale des membres du Comité International Olympique (CIO). Organe suprême du CIO, ses décisions sont définitives. Une Session ordinaire a lieu une fois par an. Des Sessions extraordinaires peuvent être convoquées par le président ou à la demande écrite d'au moins un tiers des membres.

      En savoir plus :

      Notez cette réponse :


  • Quels sont les pouvoirs de la Session ?
    • Les pouvoirs de la Session sont les suivants :

      1. adopter ou modifier la Charte olympique

      2. élire les membres du CIO, le président d’honneur, les membres honoraires et les membres d’honneur

      3. élire le président, les vice-présidents, et tous les autres membres de la commission exécutive

      4. élire la ville hôte des Jeux Olympiques

      5. élire la ville dans laquelle se tient une Session ordinaire, le président ayant l’autorité de déterminer la ville dans laquelle se tient une Session extraordinaire

      6. approuver le rapport annuel et les états financiers du CIO

      7. nommer l’organe de révision indépendant du CIO

      8. décider de l’octroi ou du retrait par le CIO de la reconnaissance définitive des CNO, des associations de CNO, des FI, des associations de FI et d’autres organisations

      9. exclure les membres du CIO et retirer leur statut au président d’honneur, aux membres honoraires et aux membres d’honneur

      10. adopter ou modifier la Déclaration sur les droits et responsabilités des athlètes sur recommandation de la commission des athlètes et promouvoir le respect de cette Déclaration au sein du Mouvement olympique

      11. résoudre et décider de toutes les autres questions qui lui sont attribuées de par la loi ou la Charte olympique.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Pourquoi le Comité International Olympique a-t-il son siège en Suisse, à Lausanne ?
  • Quelles sont les commissions du Comité International Olympique (CIO) ?
  • Quelle est la place de la femme dans le Mouvement olympique ?
    • Pour le CIO, la participation des femmes aux activités sportives, aux Jeux Olympiques ainsi que dans les instances administratives du sport est une préoccupation majeure.

      Il s’est en effet engagé pour l’égalité des sexes. Il est écrit dans la Charte olympique que le rôle du CIO est "d’encourager et soutenir la promotion des femmes dans le sport, à tous les niveaux et dans toutes les structures, dans le but de mettre en oeuvre le principe d’égalité entre hommes et femmes." (Charte olympique, chapitre 1, règle 2.7).

      Dans ce sens, un groupe de travail femme et sport est créé en décembre 1995 pour devenir, en mars 2004, une commission à part entière. Elle conseille la commission exécutive du CIO sur la politique à mener dans le domaine de la promotion de la femme dans le sport.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Comment le Mouvement olympique contribue-t-il au développement équitable du sport ?
    • A travers la Solidarité Olympique, une commission du Comité International Olympique (CIO), une assistance à tous les Comités Nationaux Olympiques (CNO) est organisée, en particulier à ceux qui en ont le plus besoin, afin qu’ils développent leurs propres structures pour favoriser l’essor du sport dans leur pays.

      Des programmes mondiaux et continentaux ont été mis en place afin d’augmenter l’aide globale aux athlètes, renforcer la structure des CNO et maintenir l’aide à la formation des entraîneurs. Des athlètes peuvent notamment percevoir des subventions leur permettant de s’entraîner en vue de se qualifier aux prochains Jeux Olympiques.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Quel est le rôle de la commission d’éthique ?
    • Sa mission est de faire respecter, au sein du Mouvement olympique, les principes éthiques définis par la Charte olympique. Pour cela, elle détermine un Code d’éthique qui contient les règles applicables.

      En cas de violation du Code d’éthique, elle propose à la Commission exécutive du CIO des mesures qui vont d'un rappel des règles jusqu'à des sanctions telles que la suspension d'un CNO. La Commission d’éthique veille aussi à prévenir les manquements au Code d’éthique en conseillant l’ensemble du Mouvement olympique.

      Cette commission indépendante est composée de neuf membres dont la majorité sont des personnalités extérieures au Mouvement olympique.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Qui peut saisir la commission d'éthique ?
    • Toutes les personnes concernées par une violation des principes éthiques compris dans le Code d'éthique peuvent envoyer une plainte à la commission d'éthique, à condition que la plainte soit portée contre une des entités obligées de respecter le Code d'éthique du CIO - les membres du CIO, les comités d'organisation des Jeux (COJO), les Comités Nationaux Olympiques (CNO), les villes candidates à l'organisation des Jeux Olympiques et les participants aux Jeux Olympiques. Cette plainte sera transmise au président du Comité International Olympique pour analyse et saisie en vue d'une recommandation si la situation le rend nécessaire.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Qui peut être concerné par les recommandations de la commission d'éthique ?
    • La commission d'éthique peut faire des recommandations de mesures ou de sanction concernant les personnes ou organisations qui sont obligées de respecter la Charte olympique et le Code d'éthique : l’administration et les membres du CIO, les comités d'organisation des Jeux Olympiques (COJO), les Comités Nationaux Olympiques (CNO), les villes candidates à l'organisation des Jeux Olympiques ou des Jeux Olympiques de la Jeunesse et tous les participants aux Jeux Olympiques, incluant les athlètes et leur entourage, les délégations des CNO et des Fédérations Internationales (FI), les arbitres, les juges, etc.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Comment puis-je signaler un cas d’infraction au Code d’éthique du CIO ou une tentative de manipulation de compétition sportive ?
    • Vous pouvez signaler des pratiques suspectes ou tentatives de manipulation de compétition sportives, un cas d'infraction au Code d'éthique du CIO ou d'autres cas de mauvaise gestion (financière ou de violation de règles juridiques, statutaires ou éthiques) relevant de la juridiction du CIO en utilisant la Hotline Intégrité et Conformité du CIO.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Qu’est-ce que la Solidarité Olympique ?
    • La Solidarité Olympique est une commission du Comité International Olympique (CIO) qui organise l’aide apportée par le CIO aux Comités Nationaux Olympiques (CNO) pour qu’ils développent l’essor du sport dans leurs pays respectifs.

      A travers la Solidarité Olympique, des athlètes peuvent  notamment bénéficier du « programme de bourse olympique pour athlètes ». Ils perçoivent ainsi des subventions leur permettant de s’entraîner en vue de se qualifier aux prochains Jeux Olympiques.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :


  • Comment contacter le CIO ou un membre du CIO ?
    • Vous pouvez soit envoyer votre message par le biais de ce formulaire en ligne, soit envoyer un courrier à l'adresse ci-dessous. Après évaluation de votre requête, elle sera transmise à la personne ou au service approprié:

      Comité International Olympique
      Château de Vidy
      Case postale 356
      1001 Lausanne
      Suisse

      Notez cette réponse :


  • Quel est le point du vue du CIO sur la discrimination ?
    • La Charte olympique stipule, dans les Principes fondamentaux de l’Olympisme, que « La jouissance des droits et libertés [...] doit être assurée sans discrimination d'aucune sorte, notamment en raison de la race, la couleur, le sexe, l'orientation sexuelle, la langue, la religion, les opinions politiques ou autres, l'origine nationale ou sociale, la fortune, la naissance ou toute autre situation. »

      Notez cette réponse :


  • Que font le CIO et le Mouvement Olympique dans les domaines du développement durable et de l’héritage ?
    • Le CIO s’engage à construire un avenir durable en œuvrant avec des partenaires et de grands groupes et en dirigeant un cadre d’action mondial. Le sport présente de larges possibilités de promouvoir la sensibilisation à la durabilité, le renforcement des capacités et la mise en œuvre d’actions ambitieuses en faveur du développement environnemental, social et économique pour l’ensemble de la société.

      Les Jeux Olympiques étant devenus le plus grand événement sportif du monde, leur impact sur la ville et le pays hôtes a lui aussi pris de l'ampleur. Le Comité International Olympique (CIO) a compris que les Jeux devaient faire plus que laisser de bons souvenirs de seize jours de compétition.

      Aujourd’hui, la durabilité et l'héritage font partie intégrante de tout projet de Jeux Olympiques modernes. Depuis le début des années 2000, l’importance de ces thèmes n’a cessé de croître et ce sont désormais des concepts essentiels de l’Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l’avenir du Mouvement olympique.

      En savoir plus :

      Notez cette réponse :


  • Qu’est-ce que la Trêve Olympique ?
    • La "Trêve olympique", ou "Ekecheiria", est une tradition qui fut instituée dans la Grèce antique au IXe siècle avant J.-C. par la signature d'un traité entre trois rois, Iphitos d’Élide, Cléosthène de Pisa et Lycurgue de Sparte. Par la suite, toutes les autres cités grecques ratifièrent cet "accord international", scellant ainsi l’immunité permanente universellement reconnue du sanctuaire d’Olympie et de la région d’Élide. Durant cette période de trêve, les athlètes, les artistes et leur famille, ainsi que les simples pèlerins pouvaient voyager en toute sécurité pour participer ou assister aux Jeux Olympiques, puis retourner dans leurs pays respectifs.

      Depuis 1991, le Comité International Olympique (CIO) a décidé de faire revivre la tradition de la Trêve olympique pour préserver, dans la mesure du possible, les intérêts des athlètes et du sport en général et pour encourager la recherche de solutions pacifiques et diplomatiques aux conflits qui sévissent dans le monde.

      Depuis 1993, l'Assemblée générale des Nations Unies réitère son soutien au CIO en adoptant à l'unanimité tous les deux ans – un an avant chaque édition des Jeux Olympiques – une résolution intitulée "Pour l'édification d'un monde pacifique et meilleur grâce au sport et à l'idéal olympique". Par cette résolution (symbolique), l'ONU invite ses États membres à respecter la Trêve olympique individuellement ou collectivement et à chercher, conformément aux buts et principes de la Charte des Nations Unies, le règlement de tous les différends internationaux par des moyens pacifiques et diplomatiques, tout en reconnaissant l'importance des actions du CIO pour le bienêtre de tous et l'entente internationale.

      En savoir plus:

      Notez cette réponse :



Documents Olympiques

Visitez la section documents sur Olympic.org pour trouver la liste de tous les documents publiés sur ce site.Cette section contient les principaux rapports, études, publications et informations sur le Mouvement olympique.

Voir les documents

Etudes olympiques

Le Centre d’Etudes Olympiques du CIO est la source mondiale de référence pour la connaissance olympique. Faisant partie intégrante du CIO, nous bénéficions d’une position idéale pour fournir les informations les plus exactes, pertinentes et actualisées sur l’Olympisme.

En savoir plus